VETAGRI

Zoom sur Les effets du stress thermique sur la perte de lait

pexels matthias zomer 10829198

LES CONSÉQUENCES DU STRESS THERMIQUE QU’EST-CE QUE LE THI ? Le THI est l’indicateur de confort thermique des animaux. Il intègre la température ambiante et le taux d’humidité relative pour évaluer le risque de stress thermique. Voici les repères à retenir pour les vaches laitières :  LA PERTE DE LAIT EN PÉRIODE DE STRESS THERMIQUE Le stress thermique causé par des températures et une humidité élevée, entraîne une baisse significative de la production laitière chez les vaches. Chaque point supplémentaire de THI au-dessus de 68 (22°C à 45% d’humidité) se traduit par une diminution de la production laitière journalière de 0.27 kg/vache*. Cette chute de production s’explique par une diminution de l’ingestion alimentaire (jusqu’à 20%) et une augmentation de la consommation de l’eau (jusqu’à 50%) chez les vaches souffrant de stress thermique. Les vaches les plus productives sont les plus sensibles aux effets néfastes du stress thermique sur la production laitière. *Bernabucci et al., 2010. Metabolic & hormonal acclimation to heat stress in domesticated ruminants The Animal Consortium. RETOUR SUR L’ÉVOLUTION DES TEMPÉRATURES ENTRE 1947 ET 2023 Avec un indicateur thermique national de 14.0°C pour 2023, nous venons de vivre en France la 2ème année la plus chaude depuis le début des mesures météorologiques. Nous nous situons à +1.44°C au-dessus de la moyenne de référence de la période 1991-2020. À noter que les 3 années les plus chaudes ont été observées au cours de ces 4 dernières années, puisque le podium est complété par 2020 (14.10°C, +1.14°C), preuve d’une accélération du réchauffement climatique sur notre pays. Anomalies annuelles de températures en France entre 1947 et 2023 – écarts à la moyenne de la période 1991 – 2020 – Infoclimat LA SOLUTION VETAGRI Vitamax® FRESHNESS est une spécialité nutritionnelle en poudre qui permet de soutenir les bovins lors des périodes chaudes. INTÉRÊTS ZOOTECHNIQUES Grâce à l’apport de levures vivantes micro-encapsulées, la formulation du Vitamax® FRESHNESS permet, lors de stress à la chaleur, de stabiliser la prise et le comportement alimentaires, de limiter la baisse de l’ingéré et de réguler la flore ruminale (stabilisation du pH). L’apport indispensable d’électrolytes (sodium et potassium) permet la régulation de l’équilibre acido-basique de l’organisme (BACA supérieure à 7 000 mEq/kg). Vitamax® FRESHNESS incorpore de la bétaïne, osmolyte puissant qui renforce l’hydratation cellulaire. L’association d’antioxydants primaires et secondaires (sélénium organique, vitamine E, vitamine C, extraits de pépins de raisins riches en polyphénols permet de soutenir les défenses de l’organisme. Vitamax® FRESHNESS apporte des extraits de malt, support énergétique très appétant. LES UTILISATEURS EN PARLENT  » Les vaches montrent un meilleur état général et supportent mieux la chaleur : bon appétit, moins abattues.  »  Jean-Luc P. éleveur de vaches laitières en Moselle OBSERVATIONS TERRAIN L’efficacité du Vitamax® FRESHNESS a été testée sur le terrain. Protocole de l’essai terrain :    Élevage de vaches laitières en conditions de stress thermique modéré (THI entre 72 et 77). Répartition des animaux en 3 groupes : 1 groupe témoin, 2 groupes prenant du FRESHNESS. Distribution de 100 g/VL/jour de Vitamax® FRESHNESS pendant 5 jours (le temps de la vague de chaleur).  Les vaches du lot témoin ont perdu en moyenne 1,4 kg de lait par jour. Les vaches laitières du premier groupe ayant reçu du Vitamax® FRESHNESS ont limité la perte à seulement 0,4 kg de lait. Les vaches laitières du second groupe, fraîchement vêlées, présentent un gain de 0,4 kg par vache et par jour. C’est donc 1 à 2 kg de lait par vache et par jour qui a été conservé par la prise de Vitamax® FRESHNESS. N’HÉSITEZ PAS À QUESTIONNER NOTRE ÉQUIPE SUR NOS SOLUTIONS N’hésitez pas à discuter de ces solutions avec nos technico-commerciaux

Zoom sur les seaux à lécher

vaches seaux

UN ACCOMPAGNEMENT À 100% POUR LE DÉVELOPPEMENT DE VOS GAMMES Nos experts en nutrition animale vous conseillent tout au long de la définition produit :  positionnement du produit, construction de gamme, packaging, allégations, réglementation, etc. Ils travaillent de pair avec les équipes techniques et formulation pour mettre au point les formules de vos produits, en optimisant :  l’appétence, les apports en minéraux, oligo-éléments et vitamines, le coût de la formule, etc. Nos équipes de fabrication, basées sur notre site de Plancoët, s’appuient sur un fort savoir-faire pour la fabrication de seaux pressés ou coulés selon vos exigences et cahiers des charges. LES SEAUX SONT FORMULÉS POUR ACCOMPAGNER LES STADES PHYSIOLOGIQUES / PROBLÉMATIQUE D’ÉLEVAGE Les transitions La période de la rentrée à l’étable à l’automne ou du retour aux champs au printemps se traduit par un changement radical de l’environnement, de l’alimentation et du microbisme. Il faut donc accompagner ces périodes de transition. Strongles, douves, paramphistomes, sont régulièrement rencontrés en élevage avec, pour conséquences, des pertes de croissance, une diminution de la production laitière et une altération de la réponse immunitaire. Nos solutions Vetagri, dont le complexe Transition, contribuent à soutenir l’organisme en cas de pression globale parasitaire et coccidienne. Les insectes piqueurs L’ail incorporé renforce l’appétence du seau et participe au bien-être des animaux grâce à son effet répulsif sur les mouches et autres insectes piqueurs même dans un environnement où la pression est forte. L’Allicine, est un composé organo-sulfuré, qui une fois ingéré, est évacué par la sueur qui prend alors une odeur caractéristique soufrée agissant comme une barrière odorante vis à vis des mouches et des tiques.  Nous insistons sur une qualité d’ail spécifique qui fait l’objet d’un contrôle pour nos produits. Le tarissement Un minéral tarie adapté a pour objectif d’inverser la BACA (Balance Anion Cation) pour permettre à l’animal de mobiliser ses réserves en calcium et éviter l’hypocalcémie clinique ou subclinique. Celui-ci doit être faible en calcium stocké dans les os et ainsi entreprendre un bon démarrage de la lactation. Les jeunes animaux Les apports en minéraux (Calcium, Phosphore, Magnésium) dans l’alimentation de base des jeunes bi=ovins sont souvent déficitaires car les besoins liés à la formation du squelette et au développement musculaire sont importants. Il est donc indispensable d’assurer une bonne complémentation minérale et vitaminique visant à favoriser le développement squelettique et corporel de la génisse, favorable à une meilleure longévité de la future vache. Le pâturage Afin d’éviter le risque hypomagnésémie, il faut conserver une complémentation minérale afin d’assurer la couverture des besoins en magnésium, déficitaire dans l’herbe jeune. Cette herbe de printemps présente des niveaux de protéines, d’azote soluble et d’eau élevés qui peuvent être régulées par des solutions à base d’argiles, de tannis ou de saponines favorisant la transition de régime alimentaire. Ces solutions jouent un rôle tampon pour réguler le transit et fixer les excès d’azote soluble ayant un effet néfaste sur la fertilité via l’excès sanguine d’urée. N’HÉSITEZ PAS À QUESTIONNER NOTRE ÉQUIPE SUR NOS SOLUTIONS L’AVIS DES ÉLEVEURS ENQUÊTE VETAGRI 2023 Nous avons mené des entretiens qualitatifs auprès d’utilisateurs de seaux à lécher sur leur usage. Les éleveurs rencontrés plébiscitent le seau à lécher !  Les points forts des seaux à lécher :  Ils sont pratiques et faciles à utiliser. Les animaux consomment en fonction de leurs besoins. Ils sécurisent l’apport minéral. Ils sont réutilisables et solides. Ils ne demandent pas beaucoup de temps. « Je ne me tracasse plus pour la minéralisation des génisses » Le point d’amélioration identifié : LE COUVERCLE PLASTIQUE Contrairement au seau qui est réutilisé plusieurs fois après son premier usage, le couvercle plastique n’est pas réutilisé. Il représente pourtant 20% de la quantité de plastique de l’ensemble seau + couvercle. Pour les éleveurs, cela demande de les trier pour envoi en déchetterie. Passez au couvercle carton ! Couvercle clipsable sur le seau grâce à trois accroches Barrière aux UV et à l’humidité Sans vernis ni encre pour un recyclage facile Ce produit est garanti 100% recyclable (norme EN13430) Compatible avec toute notre gamme de seaux  LES BIENFAITS DU LÉCHAGE CHEZ LES RUMINANTS Au delà de leurs intérêts nutritionnels, les seaux à lécher enrichissent le milieu des animaux favorisent la liberté d’expression de leurs comportements naturels. Un vrai atout pour le bien-être animal ! Importance du comportement social du léchage Favorise la salivation :  Effet tampon de la production endogène d’ion bicarbonate Recyclage salivaire de l’azote et du phosphore N’hésitez pas à discuter de ces solutions avec nos technico-commerciaux

Accompagner la transition automnale et prévenir les troubles de l’hiver

bovins paturage 1

La rentrée à l’étable La période de la rentrée à l’étable se traduit pour la plupart des bovins par un changement radical de l’environnement, de l’alimentation et du microbisme ; il faut donc accompagner cette période de transition pour éviter toute problématique durant la période hivernale. Les solutions VETAGRI : VITAMAX TOTALIS Vitamax® TOTALIS est une spécialité nutritionnelle permettant une amélioration générale des fonctions de production et de reproduction. Participe à améliorer les performances de reproduction. Contribue à une amélioration de la production laitière et de la qualité du lait. Aide à la réduction des risques de problèmes métaboliques en aidant au maintien du pH ruminal et à une bonne fonction hépatique. Renforce la résistance des onglons. Vitamax TOTALIS est à distribuer pendant 5 jours lors des périodes sensibles ou 5 jours par mois. VITAMAX TRANSITION UAB Vitamax® TRANSITION UAB est une spécialité nutritionnelle qui participe à la gestion raisonnée des risques physiologiques liés au parasitisme. Vitamax® TRANSITION UAB est formulé à partir d’un complexe de plantes spécifique pour les transitions saisonnières, dont l’efficacité est prouvée sur la pression globale parasitaire. Vitamax TRANSITION UAB est à distribuer pendant 10 jours, à renouveler si nécessaire le mois suivant. Produit testé en élevage Plusieurs essais en élevages bovins et caprins, concernant la pression globale parasitaire et les coccidies. 2 distributions de granulés selon le mode d’emploi à 1 mois d’intervalle. → Baisse significative de la pression en strongles sur les bovins infestés au départ → -43 % d’infestation en strongles sur les caprins → -75 % d’infestation sur les bovins lors de l’essai sur les quantités de coccidies Lutter contre le stress oxydatif Le stress oxydatif apparaît dès lors que les défenses de l’organisme sont dépassées par la production de radicaux libres très réactifs (issus de la transformation d’oxygène en énergie). CONSÉQUENCES EN ÉLEVAGE : • altération du système immunitaire, • Diminution des réserves antioxydantes. Par conséquent, l’état de santé général de l‘animal régresse : problèmes de reproduction, troubles métaboliques, vieillissement prématuré. LA SOLUTION NATIXO La solution Natixo aide l’organisme de l’animal à se défendre lors des périodes d’automne et d’hiver, soutient la reproduction et la qualité du lait. contient un complexe de plantes, d’enzymes et de sélénium organique qui aident l’organisme de l’animal à se défendre lors des périodes critiques d’élevage (stress oxydatif). Solution intégrée dans le VITABOLUX NATIXO Produit testé en élevage 1 essai réalisé sur des vaches laitières avec prise de 1 Vitabolux Natixo combiné au Vitabolux Séliode. → -48 % de baisse du taux cellulaire des vaches ayant plus de 300 000 avant l’apport, en 2 mois. Accompagner la transition LE COMPLEXE AUTOMNE L’astragale, les baies de Schisandra et l’échinacée participent au soutien du système immunitaire. La réglisse et le thym ont des vertus pour prévenir les troubles digestifs. L’eucalyptus, la réglisse, le thym et le tussilage soutiennent le système pulmonaire et respiratoire. La cannelle a des vertus anti-oxydantes. Le Complexe Automne et la Solution Natixo peuvent être incorporés dans un minéral ou une spécialité nutritionnelle. N’hésitez pas à discuter de ces solutions avec nos technico-commerciaux

Évitez les conséquences négatives du stress thermique chez les bovins

bovins paturage 1

Le stress thermique chez les ruminants Lorsque les températures et l’humidité sont élevées, le comportement des animaux peut être altéré. Leur rythme respiratoire augmente, leur rumination diminue et leur ingestion est réduite. Dès 22°C, il y a déjà un risque de stress thermique pour les vaches laitières et les bovins viande. Les conséquences peuvent être nombreuses : Baisse de la production de lait, Baisse de la qualité du lait, Troubles de la reproduction, Baisse de l’immunité, Gestation modifiée, Augmentation du risque d’acidose, Augmentation du risque de troubles, Inconfort voire souffrance animale. Les conséquences du stress thermique Retour sur les températures de 2022 Une chaleur durable s’est installée sur la France durant tout l’été ponctué par trois vagues de chaleur du 15 au 19 juin, du 12 au 25 juillet puis du 31 juillet au 13 août, remarquables notamment par leur intensité et par leur durée. Les températures ont été remarquablement chaudes lors des vagues de chaleur, notamment le 18 juin où la température maximale moyenne sur la France a atteint 36.2 °C, record pour un mois de juin puis le 18 juillet où elle a atteint 37.6 °C, record absolu tous mois confondus. Source : Météo France. Mesure du THI (Temperature Humidity Index) Le THI est un indice qui prend en compte la température et l’humidité simultanément. À température égale, le niveau de confort de l’animal diminue à mesure que le taux d’humidité de l’air augmente. Comment reconnaître un état de stress thermique ? Les vaches hyperventilent. Diminution de l’appétit et augmentation de la consommation d’eau. Rumination au ralenti. Animaux qui restent debout plus longtemps. Tremblements des muscles. Lutter contre le stress thermique Pré-requis : Accès à volonté à une bonne qualité d’eau. Distribuer l’alimentation aux heures fraîches et multiplier les repas. Concentrer davantage la ration en énergie. Rentrer les animaux en bâtiments ventilés. Attention à la qualité des ensilages. Les solutions VETAGRI : VITAMAX FRESHNESS Vitamax® FRESHNESS est une spécialité nutritionnelle qui permet de soutenir les bovins lors des périodes chaudes. Mode d’emploi Dès 20-22°C : 100g/j/tête / A partir de 30°C : 150g/j/tête Observations terrain Élevage de vaches laitières en conditions de stress thermique modéré (THI entre 72 et 77). Distribution à 100g/VL/jour pendant la vague de chaleur. La perte de production laitière est fortement limitée pour les vaches ayant pris du FRESHNESS avec même un gain pour les VL fraîches vêlées. VITAMAX STABILOR ACTIV Vitamax® STABILOR ACTIV est une spécialité nutritionnelle adaptée aux rations riches en énergie, permettant de stabiliser le pH ruminal. Actions Fort pouvoir tampon Pouvoir alcalinisant Effet « booster » Soutient les fonctions hépatiques Relance l’appétit Mode d’emploi 150g à 250g / jour / tête N’hésitez pas à discuter de ces solutions avec nos technico-commerciaux

Préparez la saison de la mise à l’herbe !

bovins paturage 1

Le magnésium Les pâturages du début du printemps avec l’herbe jeune sont particulièrement pauvres en magnésium. La mise à l’herbe doit être progressive et l’apport complémentaire de magnésium est recommandé.Le risque d’hypomagnésémie ou tétanie d’herbage a pour origine une chute du taux de magnésium dans le sang. Certains animaux sont particulièrement à risque : les animaux âgés, les vaches hautes productrices et les vaches en début de lactation. Les conséquences peuvent être d’ordre technique (troubles digestifs, baisse de l’ingestion, problèmes musculaires…) et économique. Vetagri propose plusieurs solutions sous différentes galéniques pour répondre à ces besoins de magnésium. VITAMAX MAGNÉO L’apport de magnésium sous forme poudre Apport de 4 formes différentes de magnésium. Apporte également des oligo-éléments particulièrement nécessaires en cas d’accélération du transit. VITABOLUX MAGNÉSIUM L’apport de magnésium sous forme bolus Délitement continu pendant 3 semaines. Le bolus est la solution de précision et rapide d’utilisation pour cibler les bovins ayant des besoins accrus. VITABOLUX MAGNÉSIUM L’apport de magnésium sous forme seau à lécher Le seau à lécher est le complément minéral idéal dans le champ.  Il permet d’assurer la continuité de la nutrition minérale au pâturage. La gestion de la pression parasitaire Les ruminants sont particulièrement exposés à un risque d’infestation parasitaire aux périodes de printemps (mai-juin) et d’automne (septembre-octobre). Les conséquences d’une pression trop forte sont les baisses de performances (GMQ, production laitière). Mettre en place une démarche préventive grâce à des actifs naturels pour gérer la pression parasitaire permet de maîtriser ce risque et de limiter les traitements. Les principaux parasites Les Strongles digestifs sont des vers ronds (nématodes) qui, présents en trop grande quantité, provoquent des problèmes au niveau du tractus gastro-intestinal, essentiellement des jeunes animaux.Le Paramphistome est un ver plat (trématode) qui, en grande quantité, cause d’importants dégâts chez l’animal lors des migrations larvaires de l’intestin à la panse sur des jeunes animaux.La grande Douve est un ver plat (trématode) des canaux biliaires du foie qui se nourrit de sang (parasite hématophage). Par sa grande taille, dans un tissu hépatique fragile, c’est un parasite pathogène majeur.La petite Douve est un ver plat (trématode) des canaux biliaires du foie qui doit passer par deux hôtes intermédiaires pour se développer, un escargot terrestre et une fourmi. VITAMAX TRANSITION UAB Vitamax® TRANSITION UAB est formulé à partir d’un complexe de plantes spécifique pour les transitions saisonnières, dont l’efficacité est prouvée sur la pression globale parasitaire. Observations terrain Étude des effets du noyau transition sur la pression globale parasitaire des bovins et caprins Action sur les strongles digestifs : Maintien d’une population basse sur des vaches peu ou pas infestées au départ. Baisse significative de la pression en strongles sur les bovins infestés au départ. – 43% d’infestation sur les caprins. Action sur les petites douves : 100% de vaches non-infestées à la fin de l’essai. Étude des effets du noyau transition sur l’excrétion de coccidies chez la vache laitière Baisse de 75% du niveau moyen d’infestation des animaux. Permet de maintenir un niveau faible d’infestation lors de la période hivernale à risque. N’hésitez pas à discuter de ces solutions avec nos technico-commerciaux

La tétanie ou hypomagnésémie

bovins paturage 1

Trouble métabolique surtout observé au printemps ou en automne lorsque les animaux consomment de l’herbe jeune (tétanie d’herbage). Les facteurs aggravant sont : le début de lactation, les laitières hautes productrices et l’âge des animaux. ORIGINES La tétanie a pour origine une chute du taux de Magnésium dans le sang. Le manque de Magnésium est favorisé par une brusque mobilisation des réserves lors d’un stress (environnement, température…) ou par la consommation d’herbe jeune accélérant le transit. SYMPTÔMES Signes cliniques : Baisse de l’appétit    Signes sub-cliniques : Troubles digestifs Troubles neuro-musculaires (nervosité, crampes, perte d’équilibre) CONSÉQUENCES EN ÉLEVAGE Les conséquences sont d’ordre techniques et économiques. La tétanie peut provoquer la mort de l’animal et ainsi engendrer des coûts importants pour l’élevage. Il est à noter qu’une carence en magnésium peut faciliter l’apparition de verrues et favoriser la rétention placentaire. LA SOLUTION VETAGRI Raisonner la ration et protéger l’environnement :  Ménager des transitions alimentaires longues au moment de la mise à l’herbe, de l’entrée en étable, etc. (Voir VITAMAX TRANSITION) Protéger les animaux des stress climatiques Raisonner la fertilisation des sols (éviter le surplus de potasse) APPORTER DES PRODUITS RICHES EN MAGNÉSIUM : VITAMAX MAGNEO L’apport de magnésium sous forme poudre Apport de 4 formes différentes de magnésium  Renforcement des apports en oligo-éléments Levures : facilitent les transitions Soufre : effet positif pour les régimes riches en azote soluble Argile : capte les excès d’azote ammoniacal et d’eau VITAMAX MAGNEOL L’apport de magnésium sous forme liquide Apport de magnésium sous forme hautement assimilable Renforcement des apports en oligo-éléments VITABOLUX MAGNÉSIUM L’apport de magnésium sous forme bolus RENFORCER LA COMPLÉMENTATION : VITAMAX VITA-BOOST Le booster liquide Apport massif de vitamines : évite les carences. Acides-aminés essentiels indispensables au métabolisme protéique des animaux. VITABOLUX OLIGO ONE La complémentation sous forme bolus pour les bovins Ensemble des oligo-éléments indispensables sous formes hautement assimilables. VITABOLUX NATIXO Le bolus pour soutenir les défenses de l’organisme Noyau Natixo : 4 mélanges d’extraits concentrés d’antioxydants. Cuivre et zinc hautement assimilables : optimise l’efficacité antioxydante. Nous contacter

L’acidose

bovins passage 1

Trouble métabolique, courant chez les ruminants, qui aboutit à ce que le sang ou un organe présente une réaction acide.   ORIGINES L’acidose est un trouble de l’équilibre acido-basique dû à une baisse de pH dans le rumen. La baisse du pH ruminal résulte de la dégradation des glucides fermentescibles dont la digestion rapide par les bactéries du rumen produits des Acides Gras Volatils (AGV) et de l’acide lactique. Dans des conditions normales, les AGV sont absorbés par les papilles ruminales pour aider l’animal à produire du lait. L’acidose s’installe lorsque la production des AGV excède la capacités des papilles ruminales à les absorber.   SYMPTÔMES Acidose aigüe (ou acidose métabolique) : Baisse de l’appétit Baisse du taux butyreux Arrêt de la rumination Arrêt de la digestion Acidose latente (ou acidose sub-aigüe ruminale) : Baisse de l’appétit Baisse de la production laitière Fourbure   CONSÉQUENCES EN ÉLEVAGE Les conséquences sont d’ordre techniques et économiques. L’acidose peut provoquer : des mammites (44% des cas), des troubles de la reproduction (27%), des troubles locomoteurs (11%). LA SOLUTION VETAGRI Raisonner la ration et l’assainissement des animaux :  Éviter les excès de matières premières acidogènes (notamment amidon des céréales) Fractionner les apports de concentré Contrôler l’aspect physique de la ration (fibres longues) Ménager de longues transitions alimentaires (d’au moins de 3 semaines) APPORTER DES PRODUITS TAMPONS : VITAMAX STABILOR ACTIV La spécialité qui stabilise le pH ruminal Association de matière premières complémentaires spécifiques à fort pouvoir tampon : pour un contrôle optimal qui dure dans le temps du pH ruminal. Association de sources de magnésium sélectionnées : pour leur fort pouvoir alcalinisant. Les levures : pour un « effet booster » Du sorbitol : pour soutenir les fonctions hépatiques et relancer l’appétit. VITAMAX STABILOR DIGEST Le spécialité à la double vertu : le contrôle optimal du pH ruminal + l’amélioration de la digestibilité de la ration. Levures vivantes : action stimulante sur les bactéries Enzymes spécifiques : optimisent la digestibilité de la ration Argile : colmate la paroi intestinale Nous contacter

Nouveau couvercle carton pour les seaux à lécher

bovins seaux 13

Les seaux à lécher connaissent plusieurs vies dans les élevages. Après avoir été consommés, ils trouvent diverses fonctions et sont réutilisables de nombreuses fois. Le couvercle, lui, une fois le seau ouvert pour la consommation des animaux est souvent jeté directement. Les équipes de VETAGRI innovent et proposent un couvercle carton permettant d’économiser 20% de plastique tout en apportant la protection nécessaire au produit. Bien clipsé sur le seau grâce à trois accroches, ce couvercle tient fermement sur le seau et constitue une barrière aux UV et à l’humidité. Le couvercle, une fois retiré prend très peu de place, et pourra être trié avec les autres cartons pour être recyclé. Sans vernis ni encre, ce couvercle a été conçu pour un recyclage facile. Dans un contexte de structuration des filières de déchets dans les élevages avec mise en place d’une éco-contribution dès 2025, l’utilisation de chaque matériau doit être réfléchi et justifié pour limiter l’impact environnemental. Rapprochez-vous de votre conseiller VETAGRI pour plus de renseignements.

La stéatose hépatique

bovins paturage 21

Trouble métabolique provoquant une dégénérescence graisseuse du foie. Elle se manifeste surtout autour de la mise-bas et en début de lactation (6 premières semaines).   ORIGINES La stéatose du foie est caractérisée par l’accumulation de graisse dans les cellules hépatiques. Autour de la mise bas, l’animal ne mange pas assez, le foie puise alors dans les réserves de l’animal pour produire de l’énergie. Si le phénomène est trop prononcé, le foie n’arrive pas à suivre et les triglycérides s’y accumulent.   SYMPTÔMES Signes cliniques : Baisse de l’appétit Baisse de la production Signes sub-cliniques : Mauvaise digestion   CONSÉQUENCES EN ÉLEVAGE 20 à 60% des vaches sont en stéatose clinique ou sub-clinique après le vêlage. La stéatose hépatique provoque la cétose type I (ou acétonémie). Pour les cétoses graves (sur 3 à 7% des vaches), la perte est estimée à 120 euros environ, et peut même amener à la mort de l’animal LA SOLUTION VETAGRI Raisonner la ration :  Apporter une part croissante de fourrage autour de la mise-bas Eviter les rations acidogènes (amidon) Contrôler l’état d’engraissement des animaux APPORTER DES PRODUITS QUI CONTRIBUENT AU MEILLEUR FONCTIONNEMENT DES HÉPATOCYTES : VITAMAX INTEGRIS L’hépato-protecteur granulé Association de Méthionine, Choline et Bétaïne : meilleur fonctionnement des hépatocytes Vitamine PP : limite l’engorgement du foie Sorbitol : élimine les toxines stockées Extraits de plante : visée hépato-drainante VITAMAX SOLUTION INTEGRIL Le liquide hépato-draineur Association de Méthionine, Choline et Bétaïne : meilleur fonctionnement des hépatocytes Sorbitol : élimine les toxines stockées Extraits de plante : visée hépato-drainante Nous contacter